Posts Tagged ‘France’

Going back home

mars 20, 2008

When on the road, you never know when you’re going to make a bad decision, or when your luck is going to change. Coming back from the Winterclash took me a little more time than I expected: my plan was to sleep in my bed in Vierzon on Sunday night. Well, it actually took me two more days to make it there.

Sur la route, on n’est jamais à l’abri d’un mauvais choix, et on ne sait jamais quand la chance peut tourner. Revenir du Winterclash m’a pris un peu plus de temps que prévu : j’espérais dormir dans mon lit à Vierzon le dimanche soir. En fait, il m’a fallu deux jours supplémentaires pour y arriver.

Super Mossels – Trailer #2 by Marnix Haak

My plan was to find a car with some French people going back to Paris and an empty seat for me. Unluckily, all the vehicles were packed, and the only people with some place left were not exactly the kind of people I wanted to make the trip with (no offense, Team Newfire). Considering that the train station in Mühlhausen is only a (slow) way to go the closest “big” city, where one has to wait for another train to go to a more “international” train station in Frankfurt, from where (hopefully) one should be able to go to Paris, I decided to try a longer, but cheaper and faster way, and drive back to Holland with the Hooligans. Hans and I left Mühlhausen around noon on Sunday, after getting in another car that was heading directly to Amsterdam, and saying our good byes to everyone. The trip to Holland was kind of quick, the car was fast and comfy, and the video crew producing Super Mossels actually super chill. I finally made it to Amsterdam, and after hugging and thanking Hans for everything, I took a Metro to Centraal Station.

Mon plan était de trouver une place libre à bord d’un véhicule avec Paris pour destination. Malheureusement, toutes les voitures étaient pleines, et les seuls personnes à qui il restait de la place n’étaient pas vraiment les compagnons de route idéaux (sans rancune, Team Newfire). Considérant que la gare de Mühlhausen est seulement un (lent) moyen pour rejoindre la “grande” ville la plus proche, pour ensuite attendre un train pour une gare plus “internationale” à Francfort, d’où avec un peu de chance vous pourrez atteindre Paris, j’ai décidé d’essayer par un plus long, mais plus rapide et économique trajet de rejoinder la France via la Hollande. Par conséquent, Hans et moi-même avons quitté Mühlhausen le dimanche aux alentours de midi, après nous être installés dans une nouvelle voiture rejoignant directement Amsterdam et avoir fait nos adieux à tout le monde. Le trajet fut bref, la voiture rapide et confortable, et l’équipe responsable de Super Mossels super sympathique. J’ai finalement réussi à atteindre Amsterdam, et après avoir salué et remercié Hans, je sautais dans le Metro, direction Centraal Station.

Super Mossels – Trailer #4 by Marnix Haak

That’s where the things got a little bit more complicated. The only train to Paris cost almost 120€, which was more than my budget for the whole week-end trip. I made a quick call to France to make sure Clement still had a mattress ready to welcome me at his place, and eventually took a cheap train ticket (less than 30€) through Holland and Belgium to the French border. That sure was a long ride, but feeling like a zombie kind of help the time to go faster. After a stop in Brussels, where I couldn’t help but think of my friends Stephane Mosselmans and Gregory Defreyne and the first time I made this trip with them, which was a crazy experience, I finally made it to Mouscron/Moeskroen, where my savior was there to rescue me and take me home. I actually ended up spending a whole day there, enjoying my first real meal in 3 days and the awesome feeling of being with my close friends again, when I thought I had definitely left them behind for a 6 months period. We basically spent a lot of time playing Guitar Hero, chilling together and laughing our asses off! But on Thursday it was time for me to take the train again to Vierzon, and prepare my luggage, take some rest, and finally book my plane ticket to America… After what should have been a few hours trip from Germany but turned into a 3 days journey!

C’est là que les choses ce sont compliquées. Le seul train à destination de Paris coûtait presque 120€, ce qui était plus que mon budget pour l’ensemble du week-end. J’ai alors appelé Clément pour m’assurer qu’il y avait toujours un matelas prêt à m’accueillir chez lui, et acheté un ticket à moins de 30€ pour un voyage à travers la Hollande et la Belgique, jusqu’à la frontière française. C’était certainement un long trajet, mais la fatigue aidant, le temps est passé plutôt vite. Après un arrêt à Bruxelles, où je n’ai pu m’empêcher de penser à Stéphane Mosselmans et Grégory Defreyne, les amis avec qui j’avais fait ce voyage pour la première fois l’été précédent, une incroyable experience, je suis finalement arrivé à Mouscron/Moeskroen, où mon sauveur était présent pour me secourir et me conduire jusqu’à chez lui. J’y ai en fait passé toute la journée du lendemain, savourant mon premier vrai repas en trois jours et la satisfaction de retrouver mes amis proches à nouveau, quand je pensais leur avoir fait mes adieux pour les 6 mois à venir. On a surtout passé un bon moment à jouer à Guitar Hero, passant le temps à discuter et à rigoler ! Mais mardi, il était temps pour moi de prendre à nouveau le train pour atteindre finalement Vierzon, y preparer mes bagages et m’y reposer, et réserver mes billets d’avion pour l’Amérique… Après ce qui aurait dû être quelques heures de trajet depuis l’Allemagne, qui en fin de compte s’est transformé en un périple de trois jours !

Mon sauveur, Clement Boucau – edit par Bodchoy

So yeah, you never know when things are going to turn into a complicated trip, and you can’t expect everything to always run smoothly. But this time again, the mess turned into an occasion. The occasion to see Amsterdam and Brussels again before leaving Europe, for instance . Or the occasion to share some good laughs with my friends again, and enjoy my last few days here with the ones I love (I just regret not being able to kiss my whole family). Your trip is what you make it. Of course, you may have to face unexpected problems, but if you’re smart and determined enough to overcome the difficulties, it will turn into another amazing experience in the end. But I would be lying if I said I wasn’t a little stressed when I finally arrived at Charles De Gaulle airport in Paris, though !!!

Au final, on ne sait jamais quand les choses vont se révéler plus compliquées que de prime abord, et on ne peut s’attendre à ce que tout se passé bien, perpetuellement. Mais une fois encore, tout cela s’est trouvé être une occasion. L’occasion de voir Amsterdam et Bruxelles encore une fois avant de partir, par exemple. Ou bien l’occasion de partager à nouveau de grands élats de rire avec mes amis, et de profiter de mes derniers jours sur le continent avec ceux que j’aime (je regrette juste de n’avoir pu embrasser ma famille). Votre voyage est ce que vous en faites. Bien sûr, vous aurez sans doute à affronter des problèmes innatendus, mais si vous êtes assez malins et déterminés pour dépasser ces difficulties, tout cela deviendra une autre experience enrichissante au final. Mais je mentirais si je disais que je n’étais pas un peu angoissé malgré tout, une fois prêt à m’envoler depuis Roissy-Charles De Gaulle !!!

Publicités