Posts Tagged ‘Showdown’

Bittercold Showdown 2008

janvier 13, 2009

The Bittercold Showdown is a successful rollerblading comp and trade show, well organized by Daniel Kinney over the course of the past years. In a lot of aspects, it is the equivalent in the US of what the Winterclash represents to us European people. At least, that’s what I figured out when we arrived there late on a Friday afternoon (the actual contest is held on Saturday), and entered the Flow skate park, fully packed already, with spectators and skaters everywhere, up & coming amateurs and top pros shredding the place. Fun fact, I wasn’t the only Frenchy there, since Gyom and Titeuf drove all the way down from Montreal, where they settled down not too long ago, along with some of their fellow Canadian rippers. So the first mission was to help them find a hotel to survive the cold night (Colombus was covered with a good foot of snow). After several attempts, we finally found one at a decent rate, only to realize Jerome had lost the car keys somewhere, in the aforementioned foot of snow. They got lucky on that one though, and got the keys back. After a few more stunts at the park, everybody went back to their rooms, and/or some dirty, cheap ass strip Club. To each his own, I guess, but I felt glad I didn’t waste any money on that… Tomorrow was the big comp, and I sure didn’t want to miss it !


Colombus under the snow (photo: One Magazine)

Le Bittercold Showdown est un événement alliant compétition et trade show, organisé avec succès par Daniel Kinney depuis plusieurs années. Par bien des aspects, c’est l’équivalent aux Etats-Unis de ce que le Winterclash représente pour nous européens. Du moins, c’est ainsi que j’ai vu la chose lorsque nous sommes arrivés tard dans l’après-midi du vendredi (le contest a lieu le samedi), entrant dans le Flow skatepark plein à craquer de spectateurs et de patineurs, valeurs montantes et pros confirmés déjà occupés à détruire l’endroit. Chose amusante, je n’étais pas le seul français sur place, puisque Gyom et Titeuf ainsi que quelques uns de leurs amis canadiens avaient fait la route depuis Montreal, où ils sont installés depuis peu. La première mission fut donc de les aider à dénicher un hôtel pour survivre à la nuit glaciale (facilement 30 à 40 cm de neige dans les rues de Colombus). Après plusieurs tentatives, nous finîmes par en trouver un à un prix décent, juste à temps pour réaliser que Jerome avait perdu les clés de la voiture, quelque part dans l’épaisse couche de neige. Il fut au final bien chanceux de les retrouver. Après encore quelques cascades au park, tout le monde finit par se retrouver aux abords des hôtels, voire dans un miteux Strip Club du coin. Après le récit de mes acolytes je m’estimais heureux de n’y avoir pas dépensé d’argent… Le lendemain avait lieu le BCSD, et je ne voulais certainement pas rater ça !

One happy Freddy White (photo by Jero)

And big it was, indeed ! It all started off with the trade show, where I got kind of crazy and bought every video available, and I also left a mark and signed the Be-Mag Wall of Fame. I got to meet hundreds of fellow be-maggers, it truly was crazy, actually, I felt like a rock star with people screaming my name, and introducing themselves out of nowhere ! But when it comes to being a rock star, I can’t compete with the man himself, Mr Josh Petty, who made an appearance with Brandon « The Bulldog » Campbell, and actually skated the course. Things were soon getting wild on the park, so it was high time to start the actual contest, right after a Taco Bell experiment with the Frenchies.


The crowded trade show (photo: Be-Mag)

Et ce fut grand, pour sûr ! La journée a commencé avec le trade show, où pris de folie dépensière je me suis rué sur chaque vidéo disponible, et ai également laissé ma marque sur le Wall of Fame installé par Be-Mag. J’ai aussi pu rencontrer une centaine de collègues be-maggers, c’était vraiment fou, je me suis senti l’âme d’une rock star l’espace d’un instant, des inconnus criant mon nom et se présentant spontanément ! Mais quand on parle de rock star, je ne peux concurrencer la rock star ultime, Monsieur Josh Petty, qui a fait une apparition en compagnie de Brandon « The Bulldog » Campbell, et a même skaté l’aire avec tout le monde. Les choses commencèrent bientôt à dégénérer sur le park, il était donc grand temps de commencer la compétition, juste après quelques expériences culinaires entre français chez Taco Bell.

Petty and B-Cam, two legends (photo: One Magazine)

Needless to say, the comp got even wilder. People killed it, for real, relatively unknown amateurs like Steven tat and Max Ballestero definitely caught my eye, and long time favorites like Brian Shima proved once that time had no grasp on their talent whatsoever. Rob G. and Stockwell were flowing smooth and solid lines in the middle of all that madness, Cameron Card was back on his skates with a helmet on, Jon Jon truly reached a whole new level, Haffey was being Superman as always, and long story short, Broskow proved that he can actually win any contest he wants to, as soon as he decides so. These were some of the highlights of the comp for me, I’ll just try to forget about David Sizemore’s orange pants…

BCSD 2008, edit by the Life+ staff

Cela va sans dire, avec le contest l’ambiance est encore montée d’un cran. Un très gros niveau, bien sûr, avec des amateurs relativement peu connus comme Max Ballestero et Steven Tat qui ont attiré mon attention, et des favoris de longue date comme Brian Shima démontrant que le temps n’a pas de prise sur le talent. Rob G. et Stockwell surfaient à travers la folie du park avec de bien jolies lignes, Cameron card était de retour sur ses patins avec un casque sur la tête, Jon Jon démontrait qu’il avait clairement passé une étape, Haffey se payait le luxe de jouer à Superman comme à son habitude, et pour faire bref, Broskow a prouvé qu’il peut bien gagner n’importe quelle compétition, quand il en décide ainsi. Voila quelques uns des moments marquants pour moi, j’essaierai juste d’effacer de ma mémoire le pantalon orange de David Sizemore.

Broskow’s winning trick, can you see me lurking ? (photo: Be-Mag)

After all the madness of the after party had unfold, and everyone had left the town, we still managed to skate the Flow skatepark on Sunday. Well, Grant and Torres did, the whole atmosphere was just a little different with so many boarders staring at us, when the place had been ours for the whole week-end. But in the end, I had truly had so much fun with the guys that it made me consider going back to Rochester for a few more days, before heading West to San Diego. Since Torres didn’t have a problem with me sleeping on one of his many couches, well, back to Rochester we went ! And we sure had a good time… Again !

BCSD 2008, edit by Ivan Narez

Après que la folie de l’after party ait déferlé sur la ville, et que lentement tout le monde ait repris la route, nous avons joué les prolongations et sommes allés rouler le Flow le dimanche. En fait, surtout Grant et Torres, l’atmosphère ayant quelque peu changé, entourés que nous étions par des troupes de skateboarders, quand le lieu avait été notre pour l’ensemble du week-end. Mais au final, je m’étais si bien amusé avec mes amis de Rochester que je décidais de passer quelques jours supplémentaires avec eux, avant d’entamer mon périple vers l’Ouest et San Diego. Comme ça ne posait pas de problème à Mike que je réquisitionne un des nombreux canapés prévus à cet effet, et bien, nous étions ensemble sur la route pour Rochester ! Et pour sûr, nous partageâmes de bons moment… De nouveau !

Publicités